Les filles du quoi?

(Version en francais ci-dessous)

An anglophone with francophone roots immigrates to Canada from the United States, a century after her great-grandparents immigrated in the opposite direction. She has questions: What does “francophone” mean? What’s the deal with the queen? Why is Jack Kerouac the only Franco-American anyone’s ever heard of? Is Céline Dion a witch? With this new comedic, intimate, and bilingual one-woman show, Franco-American writer and performer Abby Paige looks for answers and finds connections between the living and the dead, the past and the present, History (L’Histoire) and stories (les histoires).

Les filles du roi (The King’s Daughters) were a group of about 800 unmarried French women, mostly without family or other social supports, who were recruited and sponsored by the King of France to travel to the colony of New France between 1663 and 1673. The purpose of their voyage was to correct the gender imbalance among French settlers and populate the colony with European progeny. They were therefore expected to produce large families and provide manual labour to their spouses, who were mostly farmers. Their daughters, granddaughters, and great-granddaughters were expected to do the same.

You can read more about the filles du roi here. 

It is a point of pride among many French-heritage people in North America to trace their ancestry to one or more of these women, yet they are mostly creatures of mythology, nostalgic representations of female courage and forbearance. Is it possible to conceive of our ancestors as something other than symbols? How do the stories that white North Americans tell about our ancestors make them invisible to us and obscure the realities of colonialism? Can we tell stories that are big, complex, and generous enough to include the whole truth? These are some of the questions Les filles du quoi? sets out to explore.

Click here to see an on-line archive of research materials related to the show.

This project has received support from the New Brunswick Arts Board and the Canada Council on the Arts. Thanks to everyone who has come out to readings and recent workshop presentations of the piece! Please check back here for updates as the show develops or sign up for email or Facebook updates.

 

 

À PROPOS DU SHOW

Une anglophone avec des racines francophones immigre au Canada des États-Unis, 100 ans après l’immigration de ses arrières-grand-parents dans la direction opposée. Elle a des questions : Que veut dire «francophone»? C’est quoi l’affaire avec la reine? Pourquoi Jack Kerouac est-il le seul franco-américain que les canadiens connaissent? Est-ce que Céline Dion est une sorcière? Avec cette nouvelle pièce intime, comique, et bilingue, écrivaine et comédienne franco-américaine Abby Paige cherche des réponses et trouve des liens entre les vivants et les morts, le passé et le présent, L’Histoire et les histoires.

Les filles du roi étaient un groupe de 800 femmes françaises, la majorité sans liens familiales, qui ont été recrutées et financées par le roi du France pour voyager à la colonie de Nouvelle France entre 1663 et 1673. L’objet de son voyage était de corriger le déséquilibre des sexes parmi les colons et peupler la colonie avec une progéniture européenne. Elles donc devaient produire des larges familles et fournir son travaille à ses maris, qui étaient surtout des fermiers. Ses filles, petites-filles, et arrière-petites-filles devaient faire le même.

Vous pouvez en lire plus au sujet des filles du roi [en anglais] ici. 

Pour plusieurs personnes d’héritage français à l’Amérique du nord, être descendant d’une ou plus qu’une de ses femmes c’est une source de fierté, mais en fait, elles sont surtout créatures de mythologie et nostalgie, qui représentent le courage et la tolérance féminine. Est-ce que c’est possible imaginer nos aïeux comme quelle que chose plus dimensionnel que des symboles? Les histoires que nous, les descendants de colons européens, racontons de nos aïeux, comment cachent-ils la réalité du colonialisme et des vies de nos ancêtres? Pourrions-nous raconter des histoires qui sont assez grands, complexes, et généreux pour capturer la vérité entière? Voilà quelques-unes des questions auxquelles Les filles du quoi? tente d’explorer.

Cliquez ici pour voir une archive virtuelle des matériaux de recherche relatifs au spectacle.

Ce projet à reçu support du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick et du Conseil des arts du Canada. Merci à tous ceux qui ont participé dans les lectures et présentations publiques de la pièce pendant son développement. S’il vous plait, reviens ici pendant les prochains mois pour nouvelles détails ou inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour par courriel ou Facebook.

 

Advertisements